OUMAŸMA


Audrey Hepburn


Technique mixte sur toile

100 x 200 cm

Pièce unique


Marlon Brando


Technique mixte sur toile

120 x 120 cm

Pièce unique


David Bowie


Technique mixte sur toile

120 x 120 cm

Pièce unique


Grace Kelly


Technique mixte sur toile

120 x 120 cm

Pièce unique


James Dean


Technique mixte sur toile

120 x 120 cm

Pièce unique


Brigitte Bardot


Technique mixte sur toile

120 x 120 cm

Pièce unique


BIOGRAPHIE

| OUMAŸMA |

OUMAŸMA est né à Belfort en 1969. Il vient s’installer à Montpellier dès son plus jeune âge. Passionné par l’art, il commence par reproduire des personnages de bande-dessinée à l’âge de 6 ans. Il continue ensuite à peindre ses premières muses. Elles sont à l’époque des mannequins de magazine de mode. Il peint à l’aide du maquillage de sa mère qu’il pose sur l’envers des rouleaux à tapisserie abandonnés dans le grenier. Il exposera sa première toile à de 12 ans lors d’une exposition collective. Inspiré par les nus romantiques du photographe David Hamilton, il ne cessera alors de peindre ses nus voilés jusqu’à lui-même se lancer dans la photo à l’âge de 4 ans plus tard.

A dix-huit ans il participe à une exposition collective organisée par « Arts et Lettres de France » où il reçoit la médaille du jeune espoir. Il laisse de côté la peinture durant quelques années pour se consacrer uniquement à la photographie. Il n’est intéressé que par la femme. Cette femme « muse », il la reprendra en peinture en 1996 avec un style qu’il nomme « Courbisme » en hommage aux courbes de la femme. Les femmes OUMAŸMA sont hautes en couleur. Il exagère ce qui lui plaît le plus chez elles. Ce sont notamment la bouche et des yeux démesurés, une cambrure vertigineuse. Il exposera pour la première fois son nouveau style à New-York en 1998 dans la galerie « Reza Namasi » à Soho.

Dix ans après, il a un coup de foudre artistique pour l’artiste peintre américain Jackson Pollock et sa technique du « Dripping », qu’il trouve très érotique.  Cette re-découverte va ainsi lui permettre d’approcher différemment cette quête permanente de la beauté féminine. Il appelle alors son nouveau style « POP GRUNGE ».

(Principales expositions : Montpellier, Pont-Aven, New York, Los Angeles, Osaka, Paris).

000